Jokko$anté parmi les 100 startups africaines dans lesquelles il faut investir en 2017

Jokko$anté parmi les 100 startups africaines dans lesquelles il faut investir en 2017

Une étude sérieuse menée avec des experts avec une collaboration de MyAfricanStartUp Banque africaine de développement HEC Paris Air France

Les investisseurs qui veulent mettre leurs mises dans des startups africaines à fort potentiel ont désormais un repère pour trouver leurs poulains. La plateforme dédiée à ces entreprises, MyAfricanStartup.com, vient de publier la 1ère édition du palmarès annuel des « 100 start-up africaines où il faut investir en 2017 ». Détails !

Nouvelle opportunité de visibilité pour les startups africaines. La plateforme africaine dédiée aux petites entreprises africaines à fort potentiel, MyAfricanStartup.com vient de publier la 1ère édition du palmarès annuel des « 100 start-up africaines où il faut investir en 2017 ». L’initiative vise à accroitre la visibilité des start-up à fort potentiel auprès des investisseurs africains et internationaux.

La publication répond aux besoins des investisseurs internationaux qui souhaitent identifier les entrepreneurs qui seront les acteurs clés de l’innovation et du secteur privé africain dans les prochaines années. « Les investisseurs ont de grandes difficultés à trouver les start-up africaines dans lesquelles investir. Avec notre palmarès, nous répondons à ce besoin et nous fournissons un outil utile aux investisseurs qui décrypte le marché et déniche les pépites », précise Christian Kamayou, fondateur de MyAfricanStartup.com dans le communiqué de presse diffusé à l’occasion.

MyAfricanStartUp.com s’est fait aider lors de la réalisation de ce palmarès par des partenaires de gros calibre. La plateforme a été soutenue par la Banque africaine de développement (BAD) ainsi que par des partenaires stratégiques qui ont constitué l’équipe d’évaluation et de sélection : HEC Paris, le cabinet d’avocats Orrick, Emerging Capital Partners (ECP), Air France, CFAO et LelapaFund.

22 pays africains et d’innombrables secteurs

Les 100 entreprises qui ont bénéficié de cette visibilité ont été sélectionnées parmi 780 startups par un Jury composé de partenaires professionnels. D’ailleurs, certaines d’entre elles se sont déjà fait connaitre grâce aux médias, leur activité ou lors des différents événements dédiés à l’innovation africaine. C’est le cas par exemple de la startup ivoirienne de VTC (transport) AfriCab, ou encore l’éditeur de jeux vidéo camerounais, Kiro’o Games. Ces pousses proviennent de 22 pays africains dont deux lusophones, cinq francophones, neuf anglophones et quatre arabophones. Les start-up identifiées innovent dans différents secteurs comme la fintech (services financiers et inclusion financière), les services et commerce, les télécoms & technologies, les biotechs & la santé, l’éducation technologie, le tourisme & transport, le développement durable et l’agro-industrie.

La publication de ce palmarès n’est pas la seule démarche lancée pour soutenir la croissance et faciliter le financement de ces startups. Un événement a été organisé mercredi 22 février 2017. Il a rassemblé les acteurs clés du capital-risque, de l’impact investment et de la formation. Cette rencontre a également été une occasion de rassembler les acteurs de référence de l’écosystème numérique africain à Paris.